Lancée en juillet 2015, l’application Mapstr connaît aujourd’hui un énorme succès. Quel était le principe au départ ? C’est très simple  : proposer une carte personnelle et virtuelle, pour que chacun puisse y noter ses bonnes adresses (restaurants, cafés, musées…), les trier, les retrouver et les partager s’il le souhaite avec les autres usagers de l’application. En moins de 10 secondes, vous créez votre compte sur l’application et pouvez commencer à y intégrer vos adresses préférées. Un système de tags permet de classes ces adresses en différentes catégories et de pouvoir ensuite filtrer votre carte selon vos envies du moment. Un clic sur une adresse et toutes les infos apparaissent : photos, horaires d’ouverture, site internet, téléphone… et même un “Y aller” qui vous propose automatiquement un itinéraire (à pieds et en transports) pour vous rendre le plus rapidement à l’adresse sélectionnée.

Puis, au delà de votre carte personnelle, Mapstr a créé une véritable communauté autour de son concept. Car si vous notez des adresses sur votre carte, vous pouvez également ajouter vos amis, allez visiter leur carte, récupérer certaines de leurs bonnes adresses sur votre carte et échangez en permanence. Une alerte vous permet ainsi de voir dès qu’un de vos amis ajoute une nouvelle adresse. Et quand on dit “ami”, on le pense au sens large. Car il peut évidemment s’agir de votre meilleur ami d’enfance mais vous pouvez également suivre les cartes de célèbres influences, de grandes marques comme Evian ou… de grandes maisons d’éditions comme Nanika !

Blague à part, nous avons effectivement eu la chance d’entrer en contact au début de l’année avec l’équipe de l’application Mapstr. L’idée était d’utiliser l’application pour fournir des cartes de bonnes adresses, par pays, qui viendraient en bonus de nos guides. Quelques échanges plus tard et un peu, beaucoup, de travail plus tard, la carte Quelque chose de Corée du Sud voyait le jour et venait compléter la seconde édition de Quelque chose de Corée du Sud, parue le 26 août 2019.

Si les premiers retours ont été très positifs, nous avons hâte de voir comment ce partenariat va se développer ! D’ici là, nous travaillons sur les cartes qui accompagneront les prochains guides !

 

Découvrir le livre Quelque chose de Corée du sud