“L’Iran est un jardin que les mots font fleurir. Sous les coupoles des mosquées d’Ispahan et des mausolées de Chirâz, une somme de fascinantes contradictions persanes est à l’œuvre”, disait Jean-Pierre Perrin dans Iran, la prière des poètes (éditions Nevicata). Dans le cadre d’un échange de visibilité, nous accueillons sur notre blog un article rédigé par l’équipe de Voyageons Autrement sur ce pays si fascinant et mystérieux (un destination qui pourrait bien faire partie de notre programme de parutions à venir 😉 mais c’est un secret !). Allez, plongeons nous dans la culture de l’ancienne perse !

Ce qu’il faut savoir sur les pratiques culturelles en Iran

Avec ses villes modernes et ses villages traditionnels, l’Iran est une destination de choix pour tous les goûts. De plus, il possède une culture passionnante.

Tout ce qu’il faut savoir sur les us et coutumes de l’Iran

En Iran, la majorité de la population locale pratique le chiisme. De ce fait, tous les vendredis, les fidèles prient dans les mosquées. Les vacanciers, mêmes non-musulmans, ont le droit de pénétrer à l’intérieur de ces dernières pour observer des cultes sacrés. Dans le cas où ils doivent marcher sur les tapis, ces visiteurs doivent enlever leurs chaussures. Par ailleurs, si les touristes souhaitent prendre des photos, il serait mieux de demander une autorisation.

Les pratiques culturelles à respecter en Iran

Lors de leur périple sur le territoire iranien, les touristes doivent respecter diverses traditions. Pour les hommes, par exemple, il ne faut pas porter des tenues décontractées. Le short, le tee-shirt à manches courtes ou encore le débardeur sont à bannir. Pourtant, il est normal de voir des femmes s’habillant avec des vêtements qui enveloppent la majeure partie de leur corps. Elles mettent souvent un pantalon couvert par une tunique, une robe ou bien une jupe longue. Dans le cas où les chevilles ne sont pas couvertes, il faut qu’elles enfilent des chaussettes ou un collant épais. En outre, dans les espaces publics, un foulard s’avère être nécessaire afin de cacher leur cou et leurs cheveux. Néanmoins, cet accessoire peut être retiré quand elles se trouvent seules dans une chambre d’hôtel ou avec leur amoureux.

Les traditions lors d’un repas chez les habitants

Lors de leur voyage sur mesure en Iran, les touristes auront l’opportunité de dormir et manger chez une famille locale. Cette dernière est très conviviale. Ce moment est, en effet, une occasion pour eux de déguster différentes spécialités gastronomiques du pays. Mais pour qu’ils puissent se comporter en hôtes bien polis, il y a quelques pratiques à respecter. Il est essentiel de souligner que les visiteurs doivent prendre le repas en position assise. En d’autres termes, ils doivent s’installer sur le sol couvert d’un tapis ou sur une petite estrade. Cela semble être valable dans toutes les provinces de l’Iran. Les mets sont servis sur une nappe qui est dépliée au milieu de la pièce et des convives. Chez certains habitants, les hommes et les femmes se nourrissent séparément. Enfin, il convient de mentionner que la population locale utilise la cuillère et la fourchette, mais jamais le couteau.

Savourer le thé iranien pour s’imprégner de l’art culinaire

Le thé est la boisson nationale des Persans. Les habitants locaux en boivent surtout pour passer le temps. En effet, cette bavaroise est à déguster absolument lors d’un voyage sur mesure en Iran. Lorsque les touristes vont dans des hammams ou dans des foyers traditionnels, ils écopent toujours une tasse de thé. Cela constitue une marque de premier geste de bienvenue ou bien après le repas. Afin de préparer ce thé iranien, il faut infuser les feuilles dans une théière placée au-dessus d’un samovar. Quand le thé bouillit, il ressemble à un liquide sombre et amer. Ensuite, on le verse dans de petits verres dorés ou argentés. Ces derniers se posent sur un plateau.

Bien d’autres articles et informations sont à découvrir sur le site de Voyageons Autrement par ici : http://www.voyageonsautrement.com/