Livres

Promo ! Editions Nanika_Quelque chose de Coree du Nord_Jaulmes_Muller_Fourmeau_Maurus_couverture

Quelque chose de Corée du Nord

Parler d’un pays dont personne ne sait rien mais que tout le monde croit connaître, présenter un pays où le lecteur n’a que peu de chances d’aller un jour et toutefois essayer de le convaincre de s’y intéresser, montrer la complexité d’un régime qui semble n’attirer que les simplifications, voilà le pari fort audacieux de Delphine, Alexia et Camille. Et comment ont-elles osé ? Tout simplement parce qu’un jour elles ont décidé, du haut de leurs études de coréen, d’aller voir ailleurs si elles y étaient, de transgresser les interdits, les préventions et les limites politiques dont elles n’étaient en rien responsables. Bref de traverser le miroir. 

En allant toujours droit aux informations de première main dès que c’était possible, les voilà en route pour Pyongyang, la capitale de la République populaire de Corée, alias Corée du Nord, et plus exactement pour l’université Kim Il Sung, la plus prestigieuse du pays. Pour y étudier, regarder, rencontrer. Est-ce à dire que tout s’est passé facilement et que toutes les portes se sont ouvertes ? Évidemment non, mais davantage qu’en restant à Paris confit dans leurs certitudes. Ce petit livre vivant et informé doit beaucoup justement à leurs séjours, qui leur confèrent une autorité plutôt rare. Et leur permet d’oser s’en prendre aux lieux communs. Chercher à comprendre est une chose, aller à l’encontre de ce qui est répété si souvent que cela en devient une vérité en est une autre.

(Extrait de la préface du Pr Patrick Maurus)

18,00 15,00
Disponible le
Aperçu
Pré-commande
editions-nanika-mangeurs-de-ville-reykjavik-anais-vially

Les mangeurs de ville – Reykjavik

Au début était la marche : évolution naturelle, instinctive, vitale. Mais au début était aussi la nourriture : premier voyage du nourrisson rampant sur le ventre de sa mère pour aller se restaurer. Au commencement étaient donc la marche et la nourriture. Pour certains, un couple d’évidences sans grand intérêt. Marcher et manger, oui, d’accord, bien sûr, mais enfin… alors que penser, travailler, créer, voilà de véritables activités dignes d’adultes.

Pour d’autres au contraire, comme pour les auteurs de cette collection, il s’agit d’une paire vitale. Ils marchent et ils mangent. Ils avalent les kilomètres et les spécialités du jour. Dévorent l’asphalte et le bon pain. Goûtent les découvertes et la bonne chère. Ventres affamés et esprits insatiables, ils marchent parfois en mangeant. Ou mangent en marchant. Les boulangeries. Les troquets. Les restaurants. Une rencontre. Des impressions furtives. Des sensations décortiquées. Page après page, le périple prend forme dessinant une carte de leur voyage gustatif. Quand la soif de découvrir leur étrille le gosier, ces voyageurs-estomac se transforment en mangeurs de ville et vous invitent à les accompagner !

« Les Mangeurs de ville » est une collection de littérature de voyage. Une promenade gustative et littéraire pour remettre l’humain au coeur du voyage et se sentir, enfin, rassasié. Attention : ceci n’est pas un guide touristique.

14,00
Aperçu
Les mangeurs de ville-tokyo-frederic-abergel-editions-nanika

Les mangeurs de ville – Tokyo

Au début était la marche : évolution naturelle, instinctive, vitale. Mais au début était aussi la nourriture : premier voyage du nourrisson rampant sur le ventre de sa mère pour aller se restaurer. Au commencement étaient donc la marche et la nourriture. Pour certains, un couple d’évidences sans grand intérêt. Marcher et manger, oui, d’accord, bien sûr, mais enfin… alors que penser, travailler, créer, voilà de véritables activités dignes d’adultes.

Pour d’autres au contraire, comme pour les auteurs de cette collection, il s’agit d’une paire vitale. Ils marchent et ils mangent. Ils avalent les kilomètres et les spécialités du jour. Dévorent l’asphalte et le bon pain. Goûtent les découvertes et la bonne chère. Ventres affamés et esprits insatiables, ils marchent parfois en mangeant. Ou mangent en marchant. Les boulangeries. Les troquets. Les restaurants. Une rencontre. Des impressions furtives. Des sensations décortiquées. Page après page, le périple prend forme dessinant une carte de leur voyage gustatif. Quand la soif de découvrir leur étrille le gosier, ces voyageurs-estomac se transforment en mangeurs de ville et vous invitent à les accompagner !

« Les Mangeurs de ville » est une collection de littérature de voyage. Une promenade gustative et littéraire pour remettre l’humain au coeur du voyage et se sentir, enfin, rassasié. Attention : ceci n’est pas un guide touristique.

14,00
Aperçu
editions-nanika-polynesie-francaise-vaikehu shan-yiling-changues

Quelque chose de Polynésie française

Sable blanc à perte de vue, eaux turquoise et vahine… voici les trois principaux clichés que votre esprit invoquera sûrement en entendant le nom de  la « Polynésie française ». Et une part de votre esprit n’aura pas tort… mais ce territoire peut-il se résumer à cela ? Bien sûr que non, car ce serait manquer de respect à l’histoire, aux traditions ancestrales et aux spécificités qui font le quotidien de cette collectivité d’outre-mer.

Vaikehu Shan est polynésienne. Arrivée en métropole en 2012, elle s’étonne du manque d’informations disponibles sur son pays d’origine et se donne alors pour mission de faire connaître la culture polynésienne au grand public. Dans ce livre, elle vous emmène à la rencontre de ce bout du monde fascinant, de son peuple, de son histoire et de son quotidien. Qui étaient les Pomare ? Qu’est-ce qu’un ari’i ? Comment sont produites les fameuses perles de Tahiti ? Quels sont les enjeux sociaux et environnementaux auxquels le pays doit faire face aujourd’hui ? Qu’est-ce que le mana ?  Connaissez-vous la méthode de fabrication du monoi ? De l’arrivée des premiers Polynésiens à la société d’aujourd’hui, ce guide culturel vous offre un panorama complet de tous ces petits quelque chose qui font l’âme de la Polynésie française. Vous n’y trouverez pas de bonnes adresses ou de proposition d’itinéraires mais une rencontre humaine avec ce pays et ses habitants, un guide personnel et engagé qui donne à voir cette collectivité au-delà des clichés, des stéréotypes et des images de carte postale qu’on lui attache souvent.

15,00
Aperçu
Quelque chose de Martinique - Carolle Chatot Henry - Editions Nanika

Quelque chose de Martinique

Plages aux eaux cristallines, ti-punch et carnaval : voici les trois choses auxquelles vous penserez sûrement en entendant le nom  « Martinique ». Et vous n’aurez pas complètement tort, tant ces éléments sont indissociables de la Martinique… mais l’île ne se résume-t-elle qu’à cela ? Bien sûr que non. Ce serait manquer de respect à la riche histoire et aux traditions ancestrales de ce département français du bout du monde.

Carolle Chatot-Henry vit en Martinique depuis 1988. Dans ce livre, elle vous emmène à la rencontre de cette île tropicale, de ses habitants et de leur quotidien. Qui étaient les Arawaks et les Caraïbes ? Qu’est-ce qu’un gommier ou le bèlè ? Comment s’organisent les jardins créoles ou la semaine de carnaval ? Connaissez-vous la figure de Manman Dlo ? Quels sont les enjeux sociaux et environnementaux auxquels l’île doit faire face aujourd’hui ? 

De la Montagne Pelée au Diamant, en passant par Fort-de France, ce guide culturel vous offre un panorama complet de tous ces petits quelque chose qui font l’âme de la Martinique. Vous n’y trouverez pas de bonnes adresses ou d’itinéraires mais une rencontre inoubliable et chaleureuse avec un département et ses habitants. Un guide personnel et humain qui fait parcourir cette île des Caraïbes au-delà des clichés, des stéréotypes et des images de carte postale qu’on lui attache souvent… car sous les palmiers, la belle Madinina se découvre au son des jeux de dominos, des cris joyeux des voisins et des danses traditionnelles qui vous accueillent comme si vous étiez de retour chez vous après un long voyage.

15,00
Aperçu

Les mangeurs de ville – Paris

Au début était la marche : évolution naturelle, instinctive, vitale. Mais au début était aussi la nourriture : premier voyage du nourrisson rampant sur le ventre de sa mère pour aller se restaurer. Au commencement étaient donc la marche et la nourriture. Pour certains, un couple d’évidences sans grand intérêt. Marcher et manger, oui, d’accord, bien sûr, mais enfin… alors que penser, travailler, créer, voilà de véritables activités dignes d’adultes.

Pour d’autres au contraire, comme pour les auteurs de cette collection, il s’agit d’une paire vitale. Ils marchent et ils mangent. Ils avalent les kilomètres et les spécialités du jour. Dévorent l’asphalte et le bon pain. Goûtent les découvertes et la bonne chère. Ventres affamés et esprits insatiables, ils marchent parfois en mangeant. Ou mangent en marchant. Les boulangeries. Les troquets. Les restaurants. Une rencontre. Des impressions furtives. Des sensations décortiquées. Page après page, le périple prend forme dessinant une carte de leur voyage gustatif. Quand la soif de découvrir leur étrille le gosier, ces voyageurs-estomac se transforment en mangeurs de ville et vous invitent à les accompagner !

« Les Mangeurs de ville » est une collection de récits gourmands innovante qui vous propose de découvrir une ville différemment, en la croquant un pas après l’autre. Une promenade gustative et littéraire pour remettre l’humain au coeur du voyage et se sentir, enfin, rassasié. Attention : ceci n’est pas un guide touristique. Si vous êtes à la recherche d’une liste de restaurants à tester ou de conseils de visite, passez votre chemin !

Illustrations : Fanny Liger.
12,00
Aperçu
CV_BODNATH_ulule_nanika

Impressions de Bodnath

On parle facilement de ses aventures les plus lointaines, celles où l’on s’est senti l’âme d’un explorateur, mais on oublie souvent de raconter son quartier et son quotidien. C’est pourtant une réelle aventure que de se poser, de regarder patiemment un endroit unique et de le donner à voir tel qu’il respire. C’est un voyage au cœur du quotidien. C’est exprimer pourquoi chaque ruelle, chaque personnage, chaque odeur, au fond nous appartient un peu. C’est raconter pourquoi ce quartier vivra toujours en nous.

En 2014, Tanguy Malibert-Le Cunff se rend pour la première fois au Népal, à Kathmandu, dans le quartier de Bodnath. Il décidera de ne plus repartir et de s’installer dans ce petit bout du monde. Quelques années plus tard, c’est dans ce livre qu’il nous raconte son voyage immobile.

On plonge avec lui dans le récit d’un auteur-témoin, d’un visiteur qui a choisi de se tenir immobile là où tous les autres sont en mouvement. On découvre le stupa, les vapeurs d’encens et la cérémonie matinale des écoliers… Les scooters qui vibrent, les marchands qui crient, les porteurs qui déambulent, les chiens qui aboient… et en fond sonore, la mélodie des mantras. Et puis on rit. On rit des malentendus culturels, des situations cocasses. On rit avec cet auteur qui sait rire de lui-même. Les photographies montrent le mouvement, les couleurs et le capharnaüm quotidien, de manière si précise que l’espace d’un instant, ivres des vapeurs d’encens, on se plaît à croire que ces ruelles nous les connaissons aussi un peu.

Photographies : Tanguy Malibert-Le Cunff
29,00
Aperçu
couverture-quelque-chose-du-japon-angelo-di-genova-nanika

Quelque chose du Japon

Le Japon, pays des samouraïs, des geishas et du mont Fuji. Archipel qui vit entre « traditions et modernité », « toujours propre », composé d’immenses villes où les trains à la ponctualité sans faille transportent des travailleurs acharnés et… la liste pourrait continuer encore et encore. Si beaucoup disent aimer le Japon, la plupart ne savent pas que ce qu’ils aiment, c’est surtout l’image qu’ils s’en font. Car derrière ces clichés se cache un Japon du quotidien qui, certes, colle parfois à ces images mais s’en détache aussi souvent.

Angelo Di Genova vit au Japon depuis 2009. Dans ce livre, il vous emmène à la rencontre de son pays d’adoption et vous offre un large panorama de tous ces petits quelque chose qui font l’âme du Japon. Vous n’y trouverez pas de bonnes adresses ni d’itinéraires mais de nombreuses réponses aux questions que se posent les voyageurs. Quelle est la
différence entre l’Empereur et le shōgun ? Qu’est-ce que l’umami ?  Pourquoi le bain est-il un moment si important du quotidien ? Comment différencier shintoïsme et bouddhisme ?

Un guide personnel pour découvrir le Japon à travers son histoire et sa culture mais aussi par son quotidien et les problématiques qu’il doit aujourd’hui affronter. Un Japon un peu plus déroutant, un peu moins rutilant, définitivement plus humain qui découvre tout juste le double-vitrage, n’enterre pas ses poteaux électriques et recouvre ses vieilles maisons de tôle ; un Japon qui se dévoile de l’intérieur et qui rappelle, au détour de ses petites manies et de ses habitudes, aux voyageurs fascinés, qu’il est avant tout l’espace de vie de ses habitants.

Photographie de couverture par Geoffrey Hugel
Disponible également dans toutes les librairies et sur les sites de vente en ligne !
15,00
Aperçu