Morgane est l’auteure de Quelque chose du Mexique. C’est à La Havane, à Cuba, que commence en fait sa grande histoire d’amour avec le Mexique. C’est là-bas qu’elle rencontre Miguel, mexicain et féru d’histoire qui lui donne envie de venir découvrir son pays. Ni une ni deux, Morgane embarque en 2016 pour les terres mexicaines et découvre avec émerveillement la chaleur et la bienveillance des gens là-bas. Elle rentre en France le temps de régler quelques papiers et là voilà déjà repartie pour un voyage qui durera plusieurs mois et qui la transformera pour toujours. Aujourd’hui, on vous propose d’en découvrir un peu sur cette voyageuse passionnée !

Quelque chose qui te donne envie de voyager :

Malheureusement, bien trop de choses incitent en moi des désirs de voyages. Ça peut être une photo vue sur Internet ou dans un magazine, un reportage, une discussion avec quelqu’un… Mais surtout les photos ! J’en prends beaucoup moi-même et je dois dire que le type de lumière et de choses à photographier entre souvent en compte dans mes choix de destinations.

Quelque chose que tu emmènes toujours avec toi :

Si j’ai le droit de dire 2 choses, je dirais sans aucune hésitation un carnet et mon reflex.
Je tiens des carnets (plus ou moins régulièrement) depuis que je suis enfant. Je les ai d’ailleurs tous conservés. J’en ai besoin pour aussi bien garder des traces de mes voyages, des lieux visités, des personnes rencontrées, que pour y confier mes pensées, mes humeurs, tout ce qui, quand on voyage seul a besoin d’être exprimé d’une manière ou d’une autre.
Et mon appareil photo car d’une certaine manière, il me permet de voir un niveau de beauté du monde auquel je n’ai pas accès sinon. Il me permet également de faire découvrir de nouvelles choses à mes amis ou aux personnes les voyant sur internet. Donner l’envie à d’autres de voyager et de s’ouvrir à d’autres cultures me motive beaucoup quand je photographie quelque chose.

Quelque chose que tu prends toujours en photo :

Les couchers de soleil, c’est presque une obsession à ce stade ! J’en ai de tous les pays que j’ai visités. Les changements incroyables de couleurs et de luminosité me fascinent. Il n’y a pas deux couchers de soleil identiques, à chaque fois c’est un nouveau spectacle et de nouveaux réglages caméra à effectuer. J’aime le côté éphémère, qui ne dure qu’un court instant au final, mais quotidien du phénomène. Et puis, si vous en ratez un, vous avez toujours une autre chance le lendemain ! Les couchers de soleil vus au Mexique (Cancun, Holbox, Oaxaca notamment) sont parmi les plus beaux auxquels il m’a été donné d’assister.

Quelque chose que tu pourrais manger tous les jours :

Des avocats, j’en raffole ! J’ai toujours aimé les avocats, mais après avoir gouté ceux du Mexique, si gros et crémeux, j’en suis devenue accro ! J’en achète des que j’en trouve lors de mes voyages, mais ils n’ont jamais la même saveur et la même onctuosité que ceux mangés au Mexique !

Quelque part où tu rêverais d’aller :

Je peux répondre sous forme de liste ? Il y a tellement de lieux que j’aimerais visiter.
Le problème est que j’aime avoir du temps afin de parcourir un maximum le pays et ne pas juste visiter une ville ou une région. Je ne suis encore jamais allée en Amérique du Sud, c’est le seul continent qui manque à mon tableau de chasse. Je rêve d’explorer la Patagonie, l’Amazonie, l’Île de Pâques, le Chili, le Pérou, le continent quoi…En Asie, le Tibet et le Népal sont aussi sur ma liste, ainsi que le Cambodge, le Japon… La Terre est si grande, je pense qu’il y aura toujours un nouveau lieu que je rêverais de voir et photographier.

Quelque part où tu voudrais retourner :

Le Mexique est déjà le seul pays où j’ai passé autant de temps et à temps de reprise, et je pense que je ne m’en lasserai jamais . Parce qu’un de mes meilleurs amis est mexicain et vit à CDMX et parce qu’il est possible d’y aller plus de vingt fois sans jamais en avoir tout vu, le pays est vaste et tellement riche, une vie entière ne suffirait pas à en explorer tous les recoins !


Et sinon, pourquoi Nanika ?

 

Parce que j’ai aimé le projet lancé par les Éditions Nanika, l’idée de créer une collection « Quelque chose de… » qui permettrait de faire découvrir des pays sous un angle différent de ce que l’on trouve habituellement.
Comme bon nombre de voyageurs, j’utilise très souvent (à chaque fois) un à deux guides de voyages « classiques », et s’ils sont une vraie mine d’informations pratiques, ils ne renseignent pas sur les traditions, les coutumes, les petites manies, toutes ces choses qui moi m’intéressent et m’intriguent.
En parlant avec Elise, l’éditrice de Nanika, j’ai été séduite par sa simplicité et son profond attachement pour le voyage, la découverte de nouvelles cultures, son côté « bourlingueur » et bien entendu sa passion pour l’écriture, les livres et l’édition. Les éditions Nanika ont une âme, un désir de partage qui dépasse les enjeux commerciaux, on parle ici d’un projet né d’une passion, pour moi, il n’y en a pas de meilleur possible.